Article Ouest France du 25/08/2006

Publié le par mga-cag

FEU VERT POUR LA CARTE DE SEJOUR DE LA FAMILLE LEPIKHOV

La nouvelle est tombée mercredi soir. La famille Lepikhov a obtenu les papiers nécessaires en vue d'obtenir une carte de séjour. "Nous sommes très contents, assure Nathalia Lepikhov. Nous disons un grand merci à tous ceux qui nous ont soutenus. Cela a représenté beaucoup de travail pour eux."

C'est le soulagement chez les Lepikhov. Cette famille ukrainienne vivait dans l'angoisse d'être expulsée depuis le printemps. Mercredi, la préfecture a donné la bonne nouvelle. Hier matin, le père est allé chercher les papiers à Saint-Lô. Il s'agit d'une autorisation provisoire de trois mois en vue d'obtenir une carte de séjour, renouvelable tous les ans.

"Tous les critères de la circulaire Sarkozy sont remplis", indique t-on à la préfecture. Qui insiste notamment sur la "volonté d'insertion professionnelle" du couple.

Russophones, les Lepikhov expliquent avoir fui ce pays à cause de la misère et des tensions entre les communautés ukrainienne et russe. Les parents et leurs six enfants vivent à Coutances depuis trois ans et habitent dans un logement du Centre d'Accueil. Leur demande d'asile avait été rejetée. Sur les six enfants, deux sont nés ici. Ils sont scolarisés au collège Prévert et aux écoles des Tanneries et des Hortensias.

La famille était soutenue par le comité Anne-Geneviève, du nom d'une des filles, réunissant plusieurs associations, élus, syndicats, particuliers... Ce dernier avait multiplié les manifestations et pétitions avant l'été.

"Nous considérons cette obtention comme une victoire, estime Youri Tinard (cgt). La population coutançaise, réunié, solidaire, a su dépasser les clivages habituels pour refuser l'arbitraire de la loi." C.L.     - Ouest France vendredi 25 août 2006 -

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article